L’exemplarité

L’exemplarité n’est pas une façon d’influencer, c’est la seule
Albert Schweitzer

Parce qu’il nous semble fondamental d’être exemplaire en terme de Développement Durable avant de nous permettre d’apporter nos conseils à d’autres, nous vous proposons ici quelques indicateurs permettant de mesurer les efforts que nous mettons en oeuvre afin de prendre en compte notre responsabilité sociale et environnementale.

Notre Bilan Carbone s’élève en 2015 environ 1,4 tonne d’équivalent CO2 émis qui se répartit de la manière suivante :

Déplacements

Pour les déplacements liés à l’activité d’alter-éc(h)o, nous évitons au maximum la voiture. Tous les déplacements « inutiles » sont éliminés et les autres sont réalisés en train et marche ; dans une moindre mesure en transports en commun urbain et vélo.
En 2015, nous avons parcouru :

C’est là notre principal poste de production de gaz à effet de serre (près de la moitié de notre Bilan Carbone).

Informatique

Nous disposons actuellement d’un ordinateur de bureau (iMac), d’un ordinateur portable (Macbook), d’une tablette (qui a 4 ans et est donc déjà amortie), d’une imprimante (multifonction recto-verso) et d’un Smartphone (qui a 6 ans et est donc déjà amorti). Nous essayons de prolonger la vie de ces équipements au maximum (5 ans pour les ordinateurs)…

Energie

Nos locaux sont principalement chauffés au bois bûche, avec un appoint électrique quelques jours par an.
Le bois est issu des forêts de notre territoire, préparé et livré par une entreprise située à 50 mètres de nos bureaux. L’impact carbone de ce chauffage est donc négligeable.
Les consommations électriques (pour les ordinateurs et le chauffage) s’élèvent à environ 1700 kWh/an (soit 80 kg d’équivalent carbone).

L’entretien des locaux

Afin de limiter l’impact environnemental, nous entretenons nos locaux principalement à l’aide d’une microfibre et d’eau (parfois avec quelques grammes de savon bio). De temps en temps un coup d’aspirateur et nettoyage à la vapeur.

Papier bureautique

Nous limitons au maximum nos consommations de papier (environ 500 feuilles par an) qui sont systématiquement imprimées en recto-verso sur papier éco-labellisé de fabrication française.

Partenaire financier

Notre engagement nous a, par ailleurs, conduit à choisir un partenaire financier reconnu pour son action en terme de développement durable : le Crédit Coopératif. La Carte Bleue Agir ainsi que le Livret Agir nous permettent par exemple de reverser une partie des transactions réalisées à des associations oeuvrant dans ce sens.

Autres indicateurs

  • Temps de vie de l’ordinateur : environ 5 ans
  • Consommation de papier : moins de 500 feuilles/an (dématérialisation maximale)
  • Consommation d’eau : environ 50 l/jour d’eau potable dans les toilettes, le lavage des mains
  • Produits d’entretien utilisés : Principalement eau+microfibre (parfois quelques grammes de savon bio, de bicarbonate de soude, de vinaigre blanc). De temps en temps un coup d’aspirateur et nettoyage à la vapeur.
  • Papier transformé stocké : environ 15 livres et 20 revues par an (souvent imprimés sur papier recyclé ou labellisé dans des imprimeries imprim’vert, parfois avec des encres végétales)
  • Hébergeur (sites web et mails) qui compense ses émissions de GES

Compensation Carbone

Nous évaluons annuellement nos émissions de gaz à effet de serre par le biais de la méthode Bilan Carbone de l’Ademe.
La compensation carbone ne peut en aucun cas constituer un exutoire satisfaisant. Cependant, après avoir fait preuve de sobriété, d’efficacité énergétique et utilisé des énergies renouvelables, nous avons choisi de compenser les émissions résiduelles de carbone par le biais du financement d’un projet d’efficacité énergétique dans les bâtiments publics (écoles, hôpitaux…) et l’habitat en Afghanistan et d’un projet d’économie et sécurisation de la consommation d’énergie au Maroc par le biais de l’association CO2 Solidaire.

Quelques conclusions

alter-éc(h)o essaye de limiter au maximum l’impact de son activité sur l’environnement. Les résultats ci-dessus parlent d’eux-mêmes : nos performances sont tout à fait acceptables (ce qui ne signifie en rien qu’elles ne peuvent être améliorées) et en constante baisse.
A ceux qui croient qu’obtenir ces performances est coûteux, on peut comparer les factures  : rien de tout cela ne coûte, tout « rapporte ». Et ces « attentions » sont loin d’être synonyme d’inconforts…